Point de départ : Parking de la Mairie à Mohon, ou Rue du Moulin à La Trinité Porhoët
  Longueur du circuit : 20 km
  Durée : 2h00
  Balisage : Vert (niveau facile), n°26

Fiche rando

Circuit de promenade

Au cours de cette balade de 20 km, vous aurez le loisir de découvrir la campagne et le patrimoine des communes de :

Mohon - Mozhon

L'étymologie de ce nom n'est pas établie. Plutôt qu'un terme descriptif, il pourrait s'agir d'un nom d'homme. En breton moderne, le nom se note Mozhon avec le signe –zh. Les formes anciennes du nom figurant dans le Cartulaire de Redon aux IXe et XIe siècles suggèrent en effet la présence du caractère vieux-breton –th au centre, et non un simple –h. Ce signe –th a évolué en –zh dans l'orthographe du breton moderne, dont il est parfois pris comme symbole d'ailleurs, tel que dans le mot Breizh (=Bretagne), souvent abrégé en BZH.

La Trinité-Porhoët - An Drinded-Porc'hoed

Le nom de cette localité trouve son origine dans le culte chrétien. La Trinité désigne Dieu incarné en trois personnes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit. En breton, cette dénomination se dit généralement  An Drinded, comme par exemple dans les noms de communes an Drinded-Karnag (La Trinité-sur-Mer), an Drinded-Surzhur (La Trinité-Surzur) et dans de nombreux noms de villages souvent dotés d'une chapelle placée sous ce vocable, comme à Bignan, Groix, Saint-Allouestre, Calan...La présence de Porhoët à la suite, Porc'hoed en breton moderne, permet justement de bien identifier celui-ci des autres toponymes La Trinité/An Drinded (Voir à Guilliers/Gwiler-Porc'hoed pour le sens de Porc'hoed).


Afficher VP26. Mohon - La Trinité Porhoët sur une carte plus grande

A voir en chemin

1. Maison du Sénéchal (Ostel ar Senechal)

Datant de 1653, cette bâtisse fût construite avec des pierres du château de Bodegat, Cette maison a été construite par le notaire de la Marquise Madame de Sévigné, Maître Gaudin, et restera dans cette famille jusqu’au 20ème siècle. Pendant la révolution, le manoir est transformé en centre de recrutement par le chef de bataillon de la chouannerie locale, portant le même nom que le notaire de la Marquise Madame de Sévigné : Pierre Gaudin.

2. Chapelle Saint-Marc (Chapel Sant Mark)

Il semblerait que la chapelle ait été édifiée en 1635 par les seigneurs de Bodegat en Mohon dont les armoiries figurent en plusieurs endroits de la chapelle. En 1640, la chapelle est dédiée à Saint-Marc pour faire venir les pluies. Un pardon s’y déroulait et est devenu une foire aux chevaux très réputée sur trois jours. Entre 1635 à 1720, 70 mariages ont été célébrés. Á proximité de la chapelle, se trouvent une fontaine et une croix portant le même nom.

3. Chapelle Saint-Joseph (Chapel Sant Jozeb)

Située à la Ville Jaudouin en Mohon, la chapelle a été construite en 1626. L’initiative de la construction émanerait de François Ballavay, Sieur de l’Aubespine et de Tressan. Une pierre, réinsérée dans le mur du nouveau chœur, atteste de l’époque de construction de l’édifice. Une petite anecdote au sujet d’un crâne posé sur l’armoire au fond de la chapelle confirme l’identité du constructeur. Au début du 20ème siècle, les anciens avaient pour habitude de dire : « C’est celui de l’Aubespine qui a bâti notre chapelle ».

4. Croix de l’Iff (Kroaz an Ivinenn)

Datant du Moyen-Age, cette vieille croix porte à son sommet un Christ protégé par un toit en bâtière.

Nous contacter

Office de Tourisme
21 Rue Olivier de Clisson
56120 Josselin
02 97 22 36 43
En savoir plus...